Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Service minimum : de la poudre aux yeux.

Publié le 31 Juillet 2007 par Ben in Actualité Française

Service minimum : rien de neuf, pourtant les syndicats montrent les muscles

 

ECO-SNCF.jpg Les syndicats ont raté, en ce mois de juillet 2007, l’occasion de montrer qu’ils pouvaient parfois ne pas bouger quand cela n’est pas utile.
Car il faut l’avouer, la loi votée par le parlement censée concernée un service minimum dans les transports publics n’a rien de nouveau.

Cette promesse du programme de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle peut être considérée comme tenue alors qu'elle ne l'est en rien.


Les 48 heures de préavis déposé par les salariés étaient déjà prévues, quant au vote à bulletin de secret d’une reconduction de la grève au bout de 8 jours n’aurait concerné depuis 10 ans que le port de Marseille et la grève de la SNCM. Et encore ils s’agissaient de bateaux et non de transports terrestres, il aurait fallu donc remonter à décembre 1995 pour se souvenir d’une grève d’au moins une semaine.

 

-          Où est le service minimum ? Pas de plage horaire de travail prévu pour que l’usager soit sûr d’aller à son travail.

-          Où est l’avantage pour l’usager ? Aucun, on constate seulement que du point de vue de la productivité, on peut prévoir les baisses d’effectifs.

-          Où est l’atteinte au droit de grève ? Nulle part, puisqu’aucun service minimum n’est instauré, si 100 % des salariés décident la grève, ils sont en droit de la faire, et l’usager, comme depuis toujours, sera le premier pénalisé.

 

Force est de constater que Nicolas Sarkozy tente de passer une loi qui n’a ni queue, ni tête. Une loi que les syndicats auraient dû accueillir par un « Rien de nouveau, donc pas de mouvement ». Malheureusement, notre nouveau président avait dû prévoir que les syndicats bougeraient quand même, ainsi, il fait diversion avec une fausse loi qui ne changera rien, et face à une réaction des syndicats montrent une pseudo-fermeté. Si ces inépuisables « révolutionnaires désespérants » de la CGT comme leur patron Bernard Thibault réfléchissait davantage avant d’agir, ils n’auraient jamais menacé de perturber la coupe du monde de Rugby, pour une loi qui ne change rien…

Même certaines organisations syndicales semblent dire que cela ne sert à rien. Messieurs les effrontés, une loi qui ne sert à rien, on le dénonce et on trace la route !

 

 

Commenter cet article