Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Forum de la rénovation du PS : Strauss Kahn "militant comme les autres"

Publié le 22 Janvier 2008 par Ben in Politique

LE RETOUR DE DSK


dsk.jpgLe week-end dernier  a eu lieu le "Forum de la rénovation du PS", forum qui, comme son nom l'indique est chargé de rénover le PS.
"Il est parfois trop facile de s'acharner sur un homme à terre", disait Torreton.
    - Certes le Parti socialiste n'arrive toujours pas à faire taire ses querelles internes au profit de vrais positionnements sur la société actuelle, et cela est grave à 4 ans d'une échéance qu'il ne faudra pas manquer.
    - Certes cela fait 3 élections présidentielles que le parti perd.
Mais avouons que les socialistes ne  sont pas aidés.
Parmi les fautifs, Dominique Strauss Kahn.

L'ex-candidat à la candidature a su se faire remarquer en venant à cette réunion socialiste, volant ainsi la vedette à Ségolène Royal qui participait pour la première fois depuis 8 mois à un cénacle socialiste.
Cette homme qui fut le premier à dézinguer la candidate socialiste à 20h04 le dimanche 6 mai 2007, a encore une fois manqué de dignité.  Il n'en n'est malheureusement pas à son premier coup d'essai.

Les américains ont eu JFK. En France, nous avons JSK : "Judas" Strauss Kahn.

Il avait tout à fait le droit de venir à ce forum de la rénovation, mais soulignons que son attitude hautaine, venue de Washington était contradictoire avec un idéal socialiste.

Son élection à la tête du FMI, appuyée par Sarkozy lui rapporte la bagatelle de 325 000 euros par an, loin des rémunérations municipales de Sarcelles, où il fut un maire mou, non-rénovateur et démagogique. Car s'appuyant sur une ville qui n'a pas vu sa population et son cadre métamorphosés, il s'est revendiqué d'une France métissée et sociale dont il a oublié l'existence depuis ses hauteurs de Washington. Il ne s'agit plus d'un ténor mais d'un cador.

Son apparition l'air de rien, laisse un goût amer à de nombreux socialistes. Car son air grave, ses mots durs, le soir du 2e tour, montrait à quel point Ségolène Royal ne fut pas aidée durant sa campagne. On ne gagne pas sans son parti. Sarkozy a su fédéré autour de lui, les Alliot-Marie, Villepin et consort, ont sur garder une image digne pour faire gagner leur camp. Les socialistes n'ont pas sur le faire. A commencer par Jospin, "le Père-la Défaite".

Lionel Jospin, Le Père-La défaite.


Avec son livre "l'Impasse", ses déclarations tonitruantes à l'égard de celle qui sut réunir au 1er tour des présidentielles presque 5 millions d'électeurs de plus que lui en 2002 : tout donne à penser qu'il s'agit d'un vieil homme aigri. N'avait-il pas dit en 2002 qu'il abandonné la vie politique ? Laissez la place aux jeunes M. Jospin. En plus d'avoir été un lâche en 2002 et d'annoncer, comme un soldat faisant demi-tour, que vous abandonniez, vous vous donnez une image de traitre sur la fin de votre carrière politique... Cela ne plairait pas à certains ténors lointains qui eux, savaient donner une image digne.

DSK, Jospin, Mélenchon, tous ceux qui salissent l'image du parti et ne font pas bloc pour le faire remporter les prochaines échéances, il faut les exclure, les mettre sur la touche. On ne doit pas souligner la présence de DSK ce week-end, on doit le laisser dans sa misère intellectuelle et tactique.


Crédit photo : RFI
Commenter cet article