Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Nicolas "Speedy" Sarkozy : Roi de France et de la fausse rupture

Publié le 7 Février 2008 par Ben in Politique

La leçon sociale

taxi.jpg

On s'attendait à une rupture. Mise à part celle du président et de son ex-épouse, nous n'avons eu aucune réelle rupture.

Pour preuve, la grève des taxis d'hier qui a débouché sur un accord qui les a entièrement satisfaits.

La seule rupture visible est également cette manière à la Speedy Gonzalez de traiter chaque problème ou chaque visite, avec pour preuve encore cette semaine, sa visite en Roumanie.


Plaçons-nous, une fois n'est pas coutume, du côté de l'électorat sarkoziste.

Appréciera-t-il de voir celui qui se présentait comme le président qui ne cèdera pas à la rue, celui qui réformera ce pays en profondeur, céder aux premiers blocages ?
Le Blog soutient entièrement les taxis qui s'endettent sur vingt ans pour payer leur license hors de prix, mais force est de constater qu'après les transports publics, les taxis, on ne peut pas dire que le pays est en route vers la réforme structurelle dont il a besoin.
La grève des taxis est presque la conséquence logique d'un rapport Attali qui ne veut rien dire.
Cela est bien de lancer des rapports tels des pavés dans la mare électorale ou gouvernementale, mais cela s'additionne et il faut voir ce qu'on en fait, de ces rapports.
L'idée d'ouvrir les frontières afin d'amener plus d'ouvriers pour équilibrer le marché du BTP n'aurait dû-t-elle pas faire plus de bruits, plus de débats ?
Alors, vu que Nicolas Sarkozy n'explique pas bien ce qu'il va faire de ce rapport, où il compte mener la France, et bien les taxis, ou ceux qui se sentent victime du rapport, le prennent pour argent comptant !!!
Avant même qu'il soit débattu, légiféré ou appliqué. C'est quand même extraordinaire comme mouvement : "Contre le rapport". C'est un peu comme si les juges s'étaient mis en grèves suite à la commission Outreau, voyant d'un mauvais oeil l'idée de mettre des caméras lors des confrontations avec l'avocat et l'accusé.

Mais dans quel pays vit-on ?

Sarkozy n'a jamais été autant entouré de gens de gauche, jusqu'à son lit présidentiel. Des ministres de gauche, des artistes parfois de gauche, des peoples de gauche, des politiques de gauche qui font des rapports : aurait-il perdu certaines de ces valeurs de droite ?

On dirait quand même de plus en plus chirac !
Promesses non tenues, discours contre une fracture sociale ou pour un pouvoir d'achat utopique, aucun résultat, baisse dans les sondages, soutenu par de moins en moins d'électeurs de son camp.

Qui aujourd'hui, peut nous dire : "Nicolas Sarkozy a passé une bonne première année de quinquennat " ?
Qui oserait avancer l'idée que "Nicolas Sarkozy est un vrai bon président, comme il nous en manquait ces dernières années " ?

Nous avons une réponse : "Pas grand monde parmi les personnes ouvrant les yeux."

Entre discours électoraliste ou de campagne, le président nous perd.

Les médias tentent de le suivre, mais ils n'y arrivent pas.
Pour preuve, ce déplacement en Roumanie, où Nicolas Sarkozy devait passer au départ 9h puis 8h et finalement, après avoir supprimé sa visite au musée d'art moderne, réduit son discours au président, réduit le moindre de ces actes sur la terre Roumaine, il n'y resta que 4h !
Quatre petites heures pour un partenaire devenu européen, pour un pays qui a une histoire liée avec la France : la Roumanie qui semble-t-il, à écouter, certains de ses proches placés dans des ministères au nom vichyste, Hortefeux pour ne pas le nommer, est un pays avec lequel nous devons avoir une étroite collaboration sur le plan de l'immigration.

Etant rentré dans l'Union Européenne, Hortefeux a toujours du mal à comprendre que d'expulser des Rom's ne sert qu'à ses chiffres... Car ils reviennent quelques semaines ou mois plus tard.

Quatre petites heures ne serviront pas à grand chose. Lors de son déplacement, il n'aura eu le temps d'aborder aucun point essentiel. Quand Jacques Chirac avait effectué son premier déplacement présidentielle en Roumanie, il y avait passé 2 jours. Les observateurs de l'époque avait trouvé ça bien court.

Hélas, ces observateurs disparaissent de plus en plus et n'ont pas grand chose à redire à cette politique étrangère basée à l'image d'Internet sur la rapidité et le baclage dans le traitement du fond des problèmes...



Crédit : automoto.fr
Commenter cet article