Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Sarkopperfield...

Publié le 31 Mars 2008 par Ben in Citoyens Alternatifs

Nicolas Sarkozy ou l'art de la diversion : Chapter Two


Le président de la République française risque gros dans les semaines qui viennent. Il risque d'être le premier président de la Ve République à se faire accuser de plagiat par David Copperfield.

En effet, notre "présidigitateur" nous offre chaque semaine un nouveau tour faisant oublier, ou mine d'oulblier le bilan d'une première année catastrophique à la tête du pays, et ce, pour rendre hommage à son idole, au bras d'une magnifique Top Model.


Le Bilan :

    - Nicolas Sarkozy n'a fait que parlé de rupture durant la campagne :
Personne n'avait compris le sens du mot rupture. Il sentait que le vent tournait avec Cécilia, et finalement a rompu avec elle.

    - Nicolas Sarkozy a fustigé mai 68 lors de sa dernière semaine de campagne :
Sans mai 68, croyez-vous que Nicolas Sarkozy aurait divorcé étant à l'Elysée et se serait remarié 2 mois plus tard ?
Sans mai 68, croyez-vous que Nicolas Sarkozy aurait balancé un "Casse toi pauvre con" à un badaud au Salon de l'agriculture ?
Sans ce tournant de l'histoire parmi d'autres, croyez-vous que ce "président" aux allures d'un lascar serait aussi à l'aise, à l'attitude aussi faussement décontracté ?

Non, il serait sans aucun doute avec un balai coincé dans l'arrière train comme de nombreaux prédécesseurs.
Cela nous aurait épargné nombre bourdes et attitudes indignes de la fonction.

    - Nicolas Sarkozy veut imprimer son style, son efficacité :

Aïe ! Durant 6 mois, les journalistes, les électeurs, les naïfs, qui peuplent notre si adorable pays, se sont pris à l'amusement, à l'intérêt de la course contre la montre que menait Nicolas Sarkozy, les balladant des pédophiles en prison, à Poutine en passant par Khadafi sans oublier les ministres sur l'échafaud.

Nicolas Sarkozy a cet immense défaut : il veut sans cesse tirer la couverture pour lui.
Mais aujourd'hui, les dégâts sont là : La présidence de l'Européenne sera prise par la France en juillet, et nous craignons qu'il ne disent point mot des morts tibétains et de la dictature chinoise à qu'il réclame, non sans courage finalement, un peu de retenue. ("Allez, les gars, tuez en un peu moins de ces pauvres moines").
Voilà qu'il se prend pour Bush ou Blaire (ses idoles secrètes peut-être) en s'exprimant d'abord au parlement britannique et annonçant l'arrivée de 1 000 hommes supplémentaires en Afghanistan où les combats font rage et les soldats meurent, moins vite qu'en Irak, mais ils meurent quand même. SANS MEME CONSULTER LE PARLEMENT FRANCAIS !!!
C'est cela l'hyper-présidence. Se passer des ministres sur les dossiers chauds. Se passer du parlement sur des sujets essentiels. Et se passer de la justice sur des cas isolés de faits divers que l'on ne peut que condamner.

    - Nicolas Sarkozy s'est déclaré comme le futur président du pouvoir d'achat :

Aïe, Aïe et re-Aïe...
S'il y a bien un terrain sur lequel on ne peut pas tromper indéfiniment les français, c'est celui qui concerne leur porte-monnaie.
Le paquet fiscal offert l'été dernière aux classes les plus aisées, n'a pas permis à la frange populaire, ouvrière, smicarde et rmiste de se retrouver avec plus d'argent à la fin du mois. Nicolas Sarkozy aurait-il oublié qu'en France, nous vivons pour beaucoup sous le seuil de pauvreté, que les travailleurs pauvres parfois dorment dans la rue ?
Le pire, c'est qu'il le sait.
Et qu'il se félicite des heures supplémentaires défiscalisées.
La différence ? une soixantaine d'euros en + par mois pour ceux qui travaillaient déjà 39 h. Pour ceux qui travaillaient 35, difficile à dire si cela a favorisé un passage forcément provoqué par l'employeur aux 39h.

    - Nicolas Sarkozy s'est déclaré comme le président des droits de l'homme :

Que dire après son appel pour féliciter Poutine après les élections législatives russes, après sa "non-remise en doute" absolu de l'élection de Medvedev aux présidentielles russes, après sa demande un petit peu molle aux chinois de "lever le pied" un peu de la tête des moines tibétains, de la réception en grande pompe du colonel Khadafi, auteur de l'attentat du DC-10 ?

En peu de temps, Nicolas Sarkozy laisse le sentiment d'avoir divisé plus que rassemblé les siens, les français.
Il donne à la fois une impression de déjà-vu avec du Chirac en plus dynamique sur le plan des réformes (ou des non-réformes) mais également l'image d'un gamin, on se répète mais c'est toujours plus vrai, trop grand pour le costume auquel il a aspiré.
Quand on le voit autour de la table des notables anglais, à côté de la Reine, on se croirait à une émission de télé appelée "Réalise ton rêve".

Dans la main gauche, il a des répliques qui renvoient chacun dans ses cordes, dans la main droite, la belle Carla Bruni-Sarkozy, qui redore l'image de la France à côté d'un président dépassé par les événements et de moins en moins sûr de lui.

Ne remarques vous pas tous ces tics qui apparaîssent depuis que le soi-disant Sarkozy nouveau est arrivé ? Ce sont juste les signes d'un homme qui se force à être ce qu'il n'est pas. Les épaules se secouent, le visage se déforme.
Et les mots restent calmes, car c'est ce que veulent les français.

N'oubliez pas Mr Sarkozy, que ce que veulent les français, c'est ni travailler plus pour gagner plus, ni travailler plus pour gagner moins, mais travailler en France pour vivre mieux. Enfin pour le moment....
Commenter cet article