Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

1000 personnes mobilisées par la marche solidaire de Cachan

Publié le 24 Août 2006 par Ben in Dossier "Cachan"


Les expulsés de cachan :

la honte pour la france


1000 personnes ont manifesté leur soutien aux "200 de Cachan", les 200 resistants du gymnase qui nous ont affirmé refuser les pseudo-propositions du préfet. 3 hôtels dispersés, ou un logement collectif avec une date butoire, voila les maigres propositions provisoires pour des gens qui demandent qu'à rentrer dans la légalité, puisque parmi les "1000" du départ, 95% d'entre eux, selon Charles venu du Cameroun, travaillaient. Certes, ils travaillaient au noir mais avaient-ils le choix? Conscient que la France ne peut pas faire rentrer tout le monde dans ce pays, il a quand du mal qu'on l'ait traité de la sorte...Absent au moment du squatt, il n'a retrouvé aucun vêtement, puisque tout a été mélangé dans des cartons triés à la va-vite, dans le sien des vêtements de femme et enfant alors qu'il n'est ni marié ni père. Maintenant, la prison du gymnase comme l'ont surnommé certains devient des plus insalubres, mais la résistance tient bon. L'acte de jeudi dernier a été vraiment d'une violence non retranscrite sur les télévisions. Une jeune femme a vu son genoux fracturé, une enceinte a perdu les eaux et on a appris hier auprès d'eux que son bébé n'aurait pas survécu à l'évacuation.
Les CRS armés jusqu'au cou sont inutiles pour des personnes aussi inoffensives. Un pays aussi égoïste se met à refuser de tendre la main aux personnes les plus généreuses... Allez parler avec les expulsés de Cachan, vous verrez, maitrisant parfaitement le français, absolument lucides ils vous ébahiront par leur volonté de bien faire. Quel est le problème ? Les papiers, mais sinon ils sont comme nous. Donnons-leur, Charles propose même une période test pour prouver qu'il peut travailler et s'héberger sans l'assistance d'un état qui attend qu'une chose c'est qu'il retrouve son Cameroun natal. La "rafle" comme l'a qualifié Olivier Besancenot s'est suivie pour la plupart d'un relogement proposé dans des hôtels. Ces jeunes ou moins jeunes expulsés se posent beaucoup de questions quant à l'argent que la France se permet de dépenser pour héberger des personnes qui demandent qu'à se débrouiller. Nous parlant d'un couple hébergé depuis 3 ans dans une chambre à 70 euros la nuit, notre avis sur la question se veut maintenant totalement incrédule.
La manif malgré un début perturbé par des rumeurs de policiers présents au gymnase s'est déroulée très bien, RESF, Besancenot, Buffet, Laguiller, CGT, FCPE, et beaucoup d'autres syndicats avaient répondu à l'appel. Maintenant, il n'y a plus qu'à espérer qu'on entende ces personnes qui sentent l'inhumanité d'un pays leur tomber dessus, et qui se battent ni contre la France, ni contre les français, mais contre l'injustice. Une injustice honteuse d'un pays qui se revendique des droits de l'homme. Honte est le mot qui revient tout le temps mais il est insuffisant pour décrire le regard des gens qui souffrent, qui dépriment sans savoir jusqu'où tout ça va aller. La méthode datant des années 40, a atteint le moral de personnes déjà en difficulté. Sans prévenir, on les a délogé comme des animaux prenant une simple journée pour vider les chambres de la cité universitaire de Cachan et de mélanger toutes leurs affaires, alors qu'il aurait au moins fallu une semaine pour évacuer le tout
  «décemment».


Charles, notre interlocuteur camerounais, avait une procédure pour avoir des papiers en cours, malheureusement depuis jeudi dernier, quand il a retrouvé la porte de son bâtiment fermé, il ne peut plus prouver cette procédure. Honte à la France, qui se fout du monde entier, et qui un jour paiera cette injustice infligée. Et tout le monde qui laisse faire alors que ces personnes exercent des emplois que refusent les français.

Enfin, Mr Sarkozy, quand on dit qu'on fait des quotas on les respecte !!! Déjà que votre idée sentait le maréchal Pétain, mais au début c'est 6 000 régularisations sur 10 000, puis 6 000 sur 20 000, maintenant vous annoncez 6000 sur 30 000. De qui se moque-t-on ? Sans parler du fait que tout ce tapage ait lieu au mois d'août afin qu'il n'y ait pas beaucoup de mobilisation. A Cachan, hier soir, on n'avait du mal à croire que nous nous trouvions sur le territoire français, avec la peur dans les yeux de ces gens craignant l'expulsion en permanence, on avait honte d'être né ici.

Samedi, une manif va avoir lieu à Paris pour amplifier cette mobilisation solidaire.


 

Commenter cet article