Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Jeff mis dehors

Publié le 30 Août 2006 par Ben in Citoyens Alternatifs

Jeff expulsé

 

On vient de l’apprendre, le jeune Jeff a été renvoyé dans son pays d'origine alors que chaque jour était un jour de sursis en France pour ce nigérian.


Mais ce matin, l’avion qui l’attendait pour Lagos au Nigéria, l’a bien emmené à 11h55.

Chaque matin était un jour de lutte pour les quelques militants de la FIDL (syndicat lycéen) et pour RESF (Réseau Education sans frontières).

Hélas, les forces de l’ordre emmené par le « facho sarko » comme l’a appelé Renaud dans ses dernières chansons, ont eu raison de ce jeune nigérian qui avait eu pourtant le mérite d’avoir les faveurs d’Arno Klarksfeld, avocat chargé d’être le médiateur dans la « vaguette » de régularisations. On l’a dit, au départ c’est 6000 sur 10000 après sur 20000 après sur 30000. A vous de constater, mais l’homme qui a pris l’avion ce matin a été expulsé de notre pays alors qu’il était là depuis des années. Ce lycéen ne méritait pas d’être renvoyé de force. A nous de le faire revenir en évitant que le responsable ait les rênes du pays.

On n’encourage personne à voter pour qui que ce soit, mais on sait déjà contre qui voter.


Pour mémoire

Jeff Babatundé Shittu, élève de la classe de CAP Métiers de l’Enseigne et de la Signalétique du lycéen Dorian (75011) a passé le mois d’août en prison. Plus exactement enfermé à Vincennes dans la prison pour les honnêtes gens baptisée centre de rétention : il a 19 ans, il est sans papiers.
La vie de Jeff est l’illustration des misères sans fin qu’on inflige à beaucoup d’habitants des pays pauvres : sa mère, a été assassinée au Nigéria lors des émeutes de juillet 2004. Jeff a pu se réfugier en France avec la complicité d’une amie de sa mère. A son arrivée en août 2004, il a été pris en charge par l’association France Terre d’Asile. Il parle aujourd’hui le français couramment.

Unanimement apprécié et estimé de ses enseignants et de ses camarades, tous se sont mobilisés pour qu’il soit régularisé et obtienne le droit de poursuivre ses études. En vain. Le sous-préfet de l’Hay-les-Roses a décidé de remplir son quota de malfaisance en refusant le droit au séjour de Jeff. Le préfet de police de Paris, venant en aide à Sarkozy qui était en retard sur son chiffre (10 000 expulsés fin juin pour 25 000 annoncés en 2006) lui fait passer le mois d’août en rétention et, pour finir, se prépare à l’expulser avec le cortège de brutalités et d’humiliations qui accompagne ces situations.

Les camarades de classe de Jeff, ses enseignants, les militants du Réseau éducation sans frontières, les élus du 11°arrondissement qui l’accompagnent dans ses démarches depuis plusieurs mois, la famille qui parraine Jeff et l’a pris sous sa protection, les dizaines ou les centaines d’habitants de ce pays informés de sa situation n’acceptent pas l’acharnement obtus :
-  du sous-préfet de l’Hay (ce n’est sans doute pas par hasard que ce même sous-préfet est celui dont dépend le squat de Cachan. Il s’était illustré en refusant d’accepter les dossiers des squatteurs).
-  du préfet de police de Paris qui détient le triste record des mises en centre de rétention de lycéens pendant l’été 2006 : Abdallah (expulsé le 7 juillet), Zhiyian et Feng Xue, puis Jeff.