Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Cachan ou Le mépris de la République

Publié le 31 Août 2006 par Ben in Dossier "Cachan"

Le Guet-apens tendu aux ex squatteurs de Cachan

 

Derrière les bonnes nouvelles des 40 logements disponibles se cachent d’irrespirables mauvaises intentions…

On se rend compte que le préfet du Val de Marne, Bernard Tomasini n’est que le pion du ministre de l’Intérieur…

Confronté aux dossiers Jeff Babatunde très brûlant et celui de Cachan encore plus, on avait des doutes sur ses réelles intentions.

Et on avait raison de douter, Tomasini ne s’est caché derrière quoi que ce soit en conférence de presse, hier.

Le préfet du Val de Marne, dont dépend le plus grand squat de France évacué, a déclaré : « Je n’ai reçu que deux instrusctons du ministre d’Etat, Nicolas Sarkozy. L’inscription des personnes en situation régulière dans le parcours normal pour l’obtenion d’un logement (mais il n’est pas question de donner la priorité aux ex-squatteurs), et l’application de la loi pour les irréguliers qui seront reconduits à la frontière. J’applique la loi : ceux-là n’ont aucune chance d’obtenir des papiers. S’ils sont pris lords d’un contrôle, ils seront expulsés. La régularisation pour tous, ce n’est pas négociable. »

 

Merci M. Tomasini de nous avoir éclairés sur ce qui dépasse les limites de l’entendement.

Offrir un logement à certains pour cueillir les autres, voilà donc les actions du parfait successeur de Maurice Papon. Sachez Monsieur, qu’en appliquant la loi vous rendez indigne votre pays.

Des personnes qui travaillent au noir, qui font le travail que les français refusent de faire, vous les rejetez comme des malpropres. On espère juste un jour que, sans tomber dans votre bassesse d’esprit, ils sauront, d’une manière ou d’une autre, vous le rendre, et ce sont les français qui le paieront.

Merci de donner une image au Monde entier, et en particuliers au Tiers Monde, d’un pays xénophobe qui pense que ces gens méritent autant de mépris et de violence. Le combat continue.

Commenter cet article