Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Dénouement à Cachan

Publié le 5 Octobre 2006 par Ben in Dossier "Cachan"

Le calvaire est fini mais

le combat continue

 

Ce matin, on a appris que les ex-squatteurs de Cachan ont passé un accord de principe avec les autorités qui s’engagent à n’expulser personne pour le moment. Ils pourraient quitter dès ce week-end le gymnase Belle Image où ils sont entassés depuis le 18 août dans des conditions sanitaires très préoccupantes.
Selon Libération, ils ont mis un temps à ouvrir les portes et, une fois les journalistes admis dans le gymnase, ils n'ont pas exulté. Les 270 occupants du gymnase Belle-Image de Cachan ont accueilli jeudi matin l'accord intervenu dans la nuit pour leur relogement dans les structures de France Terre d'Asile, avec prudence.  Un compromis obtenu à la suite de la nomination d’une nouvelle médiation assurée par la Licra et SOS Racisme, plus crédibles et indépendants qu’Arno Klarksfeld.

Mais aussi avec soulagement. Fidèle Nitiéma, un des délégués des familles, insiste : «C'est dans l'intérêt des bébés et des mères de familles», de quitter l'endroit. Un autre occupant, sans-papiers, souligne qu'il «reste sur la défensive. Dans la chambre, on ne viendra pas nous arrêter mais dans la rue,  j'aurai toujours peur», dit-il.

Pour tous, quand même, l'engagement de l'association France Terre d'Asile, vaut garantie. C'est lui qui a poussé les délégués des familles à accepter un relogement éclaté entre plusieurs sites, solution qu'ils refusaient jusqu'alors.

France Terre d'Asile s'est engagé à loger les occupants du gymnase dans ses structures de Paris et de la proche banlieue. Une «commission de suivi et de vigilance» devrait également être mise en place, pour suivre en particulier le cas des sans-papiers. Le gymanse devrait ainsi être libéré progressivement ce week-end, après deux mois de crise.

L’état de santé des six grévistes de la faim a bien entendu compté. Cette semaine, au 44ème jour, deux d’entre eux avaient été hospitalisés pour complications en attendant que les 4 autres les rejoignent, ils devraient reprendre leur alimentation dans l’après midi ou demain au plus tard. Comme quoi, tous les moyens sont bons pour obtenir satisfaction, ou du moins une oreille qui répond à une demande vitale. 


Commenter cet article