Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

La cigarette bannie dès 2007

Publié le 9 Octobre 2006 par Ben in Citoyens Alternatifs

Le tabac interdit dans lieux publics à partir du 1er février

 

Dès le 1er février prochain, école, université, lieux de travail, seront concernés. Un délai d’un an est accordé aux casinos, bars-tabac, restaurants et discothèques pour prévoir des aménagements. Seuls des fumoirs, dans lesquels il ne devra y avoir aucun service et qui obéïront à des règles très strictes (hermétiquement clos et extracteurs de fumée) seront tolérés. En plus, le gouvernment débloque 100 millions d'euros pour aider les fumeurs à stopper la cigarette.

Les « intellectuels de notre pays » crient au scandale dénonçant une interdiction de plus, car en interdisant on formate la société, ou quelque chose comme ça. Et bien, interdire aux fumeurs de déranger les non-fumeurs, c’est aussi interdire aux fumeurs de tuer les non-fumeurs. Ces égoïstes intolérants du mégot nous radotent toujours le même discours, mais qu’ils aillent aux funérailles des 5 000 personnes qui meurent chaque année du tabagisme passif, presque autant que les tués de la route. A un moment donné, il faut réagir, ne pas en faire tout un fromage, car interdire de fumer dans les lieux publics, c’est normal. On n’est pas à New York où on peut être pénaliser pour fumer dans la rue. Y’en a marre de voir toujours les mêmes « se rebeller » alors que les lois protègent les citoyens. Ceux qui sont dérangés, ceux sont les  buralistes, et certains patrons de restaurant. Mais demandez aux employés, les serveurs, les petits employés, ils sont bien contents et ils ont raison. Ils sont aussi énervés par les hausses succéssives. Leur rêve, c'est qu'on ait 60 millions de fumeurs ou quoi ?

Tant qu’ils peuvent, c’est bien de se rebeller. Quand ils sont à regarder leur radio des poumons, on les entend plus de la même façon. S'ils pouvaient devenir ringards ces fumeurs, ce serait pas plus mal.

Cette loi serait une atteinte à la liberté, mais pour qui ???

Pour les non fumeurs, ça fait des décennies qu’on atteint leur liberté ! Sans parler des fumeurs qui souhaiteraient ne pas respirer de fumée pendant leur repas. Pourquoi être croupier de casino dans notre pays donnerait une mùoyenne d’âge de 60 ans alors que celle de la population est de 80 ? De quel droit ? Qui en décide ?

Un petit effort et on se met juste à la hauteur de nos voisins européens qui ont été mieux inspirés avant nous. Nous sommes contre la prohibition et pour la liberté, celle des non-fumeurs, car non nuisante. Les fumeurs ont de toute façon tord de fumer, ils désirent tous arrêter, à les écouter, aidons les par la même occasion.


Les chiffres :


55 000 victimes par an en France dont 5 000 passives.

1 fumeur sur 2 meurt des suites d’une maladie en lien avec le tabagisme. 1 sur 2 !!!!!

Dans un resto où il y a 100 fumeurs, 50 en décéderont. Ca vaut le coup de tenter la loi, non ?

Commenter cet article

max 23/08/2011 02:55



CES  "CHIFFRES", c'est du bidon, de la pure et simple manipulation !


 


en réalité, le "tabagisme passif" ne représente AUCUN danger, et c'est un spécialiste qui le dit :


http://www.youtube.com/watch?v=LBdEkaf4xho


 


N'hésitez pas à faire circuler cette rectification du mensonge médiatique le plus largement autour de vous.


 


 


 



clopinette 03/08/2011 22:34



L’autre offensive contre les fumeurs vient des villes du bord de mer. Après la ville de La Ciotat, qui a banni la cigarette sur une de ses plages, de nombreuses villes balnéaires se disent prêtes
à suivre l’exemple varois. Et selon un sondage Ifop, publié dans le quotidien Ouest France, trois Français sur quatre y seraient favorables.
En attendant cette restriction drastique des lieux où il est possible de fumer et malgré les hausses régulière des prix, la consommation de tabac ne diminue pas, voire augmente légèrement, selon
l'Observatoire des drogues et des toxicomanies.