Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Saddam condamné à mort

Publié le 5 Novembre 2006 par Ben in Actualité Internationale

La peine de mort requise contre Saddam Hussein…

 

Pendant que les irakiens meurent par centaines de milliers

 

Saddam devra être pendu : voici le verdict annoncé contre l’ex-dictateur irakien pour le massacre de 148 villageois de Doujaïl en 1982. Une procédure automatique d’appel va être enclenchée.

 
 
 

 

 
 
 

Que penser d’une telle sanction ? Appropriée ?

 

Cela voudrait justifier la décision de vie ou de mort que s’était octroyé Saddam au temps des massacres. Pour ou contre la peine de mort, ici se situe le débat. Mais l’exécuter n’empirerait-il pas la situation d’un pays au bord de l’agonie ? D'ailleurs,  l'Irak en plein chaos était-elle en possession de tous ses moyens pour juger Saddam ? Ne devrait-il pas y avoir la présence de magistrats internationaux ?

 
 
 

 

 

655 000 civils tués depuis 2003

 


 

Et que penser alors des responsables de son arrestation ? Ceux qui au nom de la liberté ont provoqué la mort de… 655 000 irakiens !  Cette nouvelle affolante ressort d’une enquête réalisée par des spécialistes de santé publique américains et par l'université de Bagdad, dans un article mis en ligne jeudi par la revue scientifique britannique, The Lancet.

 
 
 

 

 

Un chiffre qui fait peur surtout quand on se penche sur les chiffres, en trois ans et demi, le taux de mortalité brut est passé de 5.5 pour mille habitants, à 13.3 pour mille par an.

 
 
 

En octobre 2004, une précédente évaluation estimait à environ 100 000 le nombre de morts liées à l’invasion américaine entre mars 2003 et septembre 2004.

 
 
 

Autre conclusion : sur 655 000 décès, environ 601 000 sont dus à des causes violentes, comme des tirs. Un tiers des morts sont par ailleurs attribuables aux forces de coalition dirigée par les Etats-Unis.

 
 
 

 

 
 
 

Qu’on nous parle de Saddam, et de sa possible pendaison n’est pas une diversion, mais une manière de mieux accepter une réalité bien plus violente pour les irakiens depuis la chute du dictateur. Mais comme d’habitude, force est de constater qu’il y a toujours deux poids deux mesures. Et qu’une vie irakienne a un prix bien inférieur à toute vie occidentale.

 

Pour Bush, cette étude n’est pas crédible, et il maintient son chiffre de 30 000 victimes civiles. Un regard bien méprisant au vu des dizaines de morts chaque jour. Il faut savoir assumer une décision, même si elle repose sur des fausses preuves et des besoins énergétiques.

 
 
 

Les législatives qui arrivent aux USA reposent dans le débat beaucoup d’incohérences dans la politique internationale d’un pays qui à force de vouloir imposer la liberté à certains peuples, provoque la souffrance absolue de ces peuples. Saddam Hussein n’était pas le seul dictateur du monde, mais c’est lui qui cristallisait toutes les peurs. Sous prétexte qu’il détenait des armes de destruction massive, on a envahi son pays, meurtri son peuple, et maintenant on le veut pendu.

 

 

 
 
 

655 000 décès dans un pays qui compte 26 millions d’habitants, cela donnerait 1 506 000 morts pour une nation qui compterait 60 millions de gens. Sans parler de l’exode provoqué. 

 

 

 

Commenter cet article