Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog des Citoyens Alternatifs revient ! L'objectif du site sera désormais de se tourner vers l'extérieur. D'avoir ces infos qui donnent espoir, ces infos positives, ces belles initiatives qui sont bien souvent sous-médiatisées. Un regard vers le monde, qui invite chaque citoyen alternatif des quatre coins de la planète ou de nos régions à contribuer, ou communiquer. Vous pouvez donc commenter et surtout nous envoyer vos articles à l'adresse citoyens-alternatifs@hotmail.fr. Bienvenue dans cet espace de liberté. Belle lecture !

Et si on apprenait à perdre ?

Publié le 28 Juin 2010 par Ben in Citoyens Alternatifs

La France au Mondial ? Cela a gaché le mois de juin de nombreux français à en écouter les médias qui comme d’habitude en font des caisses sur le foot, ce qui arrange toujours un peu nos chers politiques en recherche permanente de diversion.presentation-officielle-maillot-france-2010.jpg

On jette donc la pierre aux bleus, aux Ribéry, Evra, Govou, Anelka, pendant que les Woerth, Hortefeux, Besson, Fillon, Bertrand et consort, en profitent pour soit passer une réforme du régime de retraites qui n’en est pas une et qui ne fait qu’allonger la durée de cotisation pour reporter le problème à 2018, soit profiter de la diversion comme M. Woerth au cœur d’un scandale qui met en avant les limites du pouvoir et les questions qu’il faut vraiment se poser, sans parler des Guillon et Porte virés en douce de Radio France après des années d’ancienneté.

Jeudi 24 juin, il est 11h30 quand Thierry Henry reçoit un accueil digne d’un dirigeant avec voiture banalisée, grillant les feux de la circulation, qui l’emmène tout droit de son avion venant d’Afrique du Sud au palais de la république. En ce jour de grève nationale (on parle de 2 millions de manifestants contre la réforme sur les retraites), c’est l’atterrissage sans intérêt d’une équipe de footballeurs qui fait la une de l’actualité. A 2 jours du sommet du G20, Nicolas Sarkozy est accusé d’avoir annulé son rendez-vous avec les représentants d’ONG, pour recevoir le capitaine « fantôme » des bleus.

En prenant du recul, on pourrait croire que le putsch des joueurs faisant grève d’entraînement était une blague, une erreur, mais finalement, certains ont dû s’en frotter les mains quand la mobilisation nationale, la vraie grève, elle, devait marquer cette semaine.

Enfin, on peut souligner, que les joueurs gâtés pourris ne font que s’inspirer de médias qui leur donnent l’exemple. Voici quelques points qui retiennent l’attention durant ce mondial au centre des débats :

   

          Si les médias n’avaient pas accablés l’équipe de France après leur défaite, en aurait-on fait un plat ? N’est-il pas temps pour le peuple passionné de foot d’apprendre à perdre ? Rappelons que l’équipe de France, depuis l’histoire de la coupe du monde, n’a connu que soit l’élimination au premier tour, soit une présence en demi finale. On a le droit d’être bon joueur, d’y croire, et puis de perdre et passer à autre chose. On appelle ça la culture du sport. Inspirons nous de la majorité des autres pays qui, eux, connaissent cette notion, soutiennent, et n’en font pas des caisses pendant des mois jusqu’aux plus hautes instances !

 

              Pourquoi crache-t-on sur l’argent des footballeurs ? Préfère-t-on qu’il aille dans la poche des dirigeants des clubs ? On s’en contente au cinéma, pourquoi pas au football ? L’image d’ouvriers les mieux payés de l’entreprise, pourrait souffler une bonne idée aux oreilles des dirigeants de nos sociétés.

 

            Raymond Domenech, homme le plus détesté de France. Mais à qui peut bien profiter le crime ?

 

              Enfin, ce qui fait le plus mal dans tout ça, c’est l’occasion saisie par beaucoup de remuer le bruit et l’odeur d’idées réactionnaires en dénonçant de soi disant « caïds » qui tiennent des jeunes en équipe de France. Nous y voilà ! Le racisme anti-racaille, anti-français, la France Black-Blanc-Beur à l’envers. Ce qu’on a pu entendre comme bêtises autour d’une simple déroute sportive fait peur. Bizarrement, quand on gagne, comme les bleus métissés de l’équipe de France de Handball sacrés il y a 6 mois champions du monde, on ne remet pas en cause le modèle social français.  C’est à croire qu’en plus de prendre du plaisir à briser son équipe, à se satisfaire des réactions post-défaites, on aime y ajouter des réflexions idéologiques, et politiques par-dessus.

 

Reprenons nos esprits, regardons les événements sportifs comme ce qu’ils sont : l’occasion pour chaque pays de vivre les émotions autant négatives que positives selon les résultats et redescendons, débranchons !

Commenter cet article